COMMENT CHOISIR SON VIDEOPROJECTEUR ?

COMMENT CHOISIR SON VIDEOPROJECTEUR ?

 

 

Vous recherchez un vidéo-projecteur pour donner de l'ampleur à vos présentations professionnelles ou pour constituer une installation Home-cinéma ? Prenez le temps de consulter ce guide et choisissez l'appareil qui correspond idéalement à vos besoins.

Luminosité
Résolutions
Taille de l'image
Son
3 technologies de vidéo projection (LCD, CRT, DMD)
Aspects pratiques


LUMINOSITE

La luminosité est une caractéristique essentielle du vidéo-projecteur. Exprimée en " lumens " (ou " ANSI lumens "), elle détermine très largement la qualité de l'image et les conditions d'utilisation de l'appareil, d'une obscurité presque totale jusqu'au au grand jour. De manière générale, privilégiez les modèles d'au moins 600 lumens pour un meilleur confort de vue, les modèles inférieurs étant limités à des possibilités très retreintes.

La luminosité déterminera également la distance à laquelle l'image sera visible.
Si vous souhaitez projeter en publique des vidéos ou des documents, le tableau suivant vous permettra d'évaluer quelle luminosité convient (ce sont des minimums) à votre projet.

En Lumens Moins de 50 personnes De 50 à 100 personnes De 100 à 200 personnes 200 personnes et +
Pénombre 500 800 1.000 2.000
Eclairée 650 1.000 1.500 2.400
Plein jour 800 1.300 2.000 3.000

 


 

 




RESOLUTIONS

Pour projeter des images en provenance d'un ordinateur, choisissez un matériel affichant une définition proche de celle que vous avez l'habitude d'utiliser dans vos présentations. Beaucoup de vidéo-projecteur limités à une résolution inférieure permettent tout de même l'affichage de hautes définitions par le biais de compressions, mais l'image sera moins précise et perdra en qualité.
Notez que la résolution ne concerne que la projection de données informatiques, le signal du meilleur DVD étant inférieur au VGA, norme minimale retenue pour les vidéo-projecteurs.

Détail des résolutions :
- VGA= 640 x 480
- SVGA = 800 x 600
- XGA = 1.024 x 768
- SXGA = 1.280 x 1.024
- UXGA = 1.600 x 1.200

 

 


TAILLE DE L'IMAGE

Elle est réglable et varie selon les modèles, leur technologie et la taille des objectifs. Certains seront limités à des diagonales de 3 m, d'autres dépasseront allègrement les 7m, voir les 10 pour les Tri-Tubes . Envisagez alors dès maintenant l'utilisation que vous comptez faire de votre vidéo-projecteur.

A distance équivalente, un projecteur LCD aura tendance à afficher une image plus petite qu'un projecteur DMD , mais certains modèles sont désormais équipés de plusieurs lentilles (parfois vendues en option) pour limiter ce besoin de recul. Un tel matériel peut être un très bon choix si vous ne disposez pas d'une pièce assez profonde. Les appareils équipés d'un zoom ou d'un système de mise au point automatique permettront également de faciliter l'ajustement de l'image.

Pour les affichages grand écran, étudiez précisément les caractéristiques du matériel qui vous intéresse et prévoyez une salle en conséquence. Il serait dommage de vous retrouver limité par un paramètre aussi frustrant qu'incontournable.

Plus la projection est grande, plus les défauts seront visibles. Si vous envisagez de projeter des images de grande taille (plus de deux mètres), choisissez un vidéo-projecteur lumineux (au moins 800 lumens) et compatible au moins avec le format XGA.

Vous devrez également choisir, comme pour une télévision, entre le format 4/3 (parfait pour les présentations) et 16/9 (le rêve pour une installation Home-cinéma). Privilégiez si possible ce format, qui ne vous empêchera pas d'afficher vos données au format 4/3.

Pour améliorer la qualité de l'affichage d'une configuration Home-cinéma, nous vous conseillons d'acquérir également un doubleur de lignes, qui limitera considérablement d'indésirables effets de flou perceptibles avec une image de grande taille.

SON

Bruyant
Malgré de nets progrès pour les modèles récents, un vidéo-projecteur est un appareil plutôt bruyant. La lampe atteint de très hautes températures et est rafraîchie par un puissant ventilateur interne. Son bruit est souvent dérangeant pour une installation Home-Cinéma, et vous devrez envisager d'isoler votre vidéo-projecteur pour remédier à ce problème. Certains appareils proposent tout de même des améliorations et leur bruit en fonctionnement ne dépasse pas les 30 dB. Ce critère peut être retenu par des utilisateurs souhaitant acquérir un matériel plus discret.

Sonorisation intégrée
Au mieux, un vidéo-projecteur est équipé de minuscules enceintes (2 x 1 w…), absolument insuffisantes pour regarder un film et à peine utilisables lors de présentations professionnelles.
Pour une installation Home-cinéma, ou plus généralement pour obtenir un son de bonne qualité, vous devrez relier la source (ordinateur, lecteur DVD…) à un amplificateur et à des enceintes.

 


LES TROIS TECHNOLOGIES DE VIDEO-PROJECTION

LCD (Liquid Crytal Display)
Les vidéo-projecteurs LCD utilisent le même principe que les projecteurs de diapositives, mais la diapositive est ici animée. Le faisceau lumineux généré par la lampe traverse un panneau constitué d'une multitude de points (cristaux liquides). Chacun de ces points va doser la quantité de lumière qui le traverse et modifier sa polarisation en fonction d'un champ électrique commandé par le signal vidéo. Plus un panneau comportera de points (pixels) plus l'image sera précise et agréable à l'œil.

Tri LCD
Les vidéo-projecteurs Tri LCD reprenne cette technologie cristaux liquides, mais sont munis de trois panneaux au lieu d'un seul. L'amélioration de la qualité de l'image est sensible et la résolution plus élevée.

Avantages : modèles extrêmement compacts (certains pèsent moins de 3 kg), simples d'utilisation, les modèles haut de gamme dépassent les 2000 lumens.

Inconvénients : limités en contraste, les noirs sont moyens, lampe fragile (a tendance à claquer sans prévenir et coûte tout de même entre 2000 et 3000 f) et changement toutes les 2000 heures environ.

Notre avis : la technologie LCD est idéale pour les présentations professionnelles et propose une qualité nettement supérieure aux rétroprojecteurs habituellement utilisés pour présenter des documents. Souvent peu encombrants et légers, ces vidéo-projecteurs sont particulièrement mobiles et se connectent facilement à tout type de support. Leur qualité d'image reste toutefois limitée et imparfaite pour une installation Home cinéma.

Les modèles Tri LCD offrent par contre une image de qualité supérieure capable de satisfaire les férus de cinéma.


CRT (Tri-tubes)

Les vidéo-projecteurs Tri-tubes appartiennent à la famille des émetteurs et fonctionnent comme une télévision dont la projection ne serait pas limitée par la profondeur d'un tube cathodique. C'est la technologie la plus lumineuse, la plus adaptée au Home-cinéma car capable d'afficher une image de 10 m de long. La plus lourde et la plus encombrante aussi. C'est également la plus ancienne (25 ans) et la plus fiable.

Avantages : seule technologie offrant une véritable image cinéma, très bon niveau de contrastes, noirs vraiment noirs, une technologie qui a fait ses preuves, fiabilité, durée des tubes (+ de 10.000h, ne claquent pas mais s'usent).

Inconvénients : encombrement, réglages délicats, ne sait pas traduire un signal en provenance d'un ordinateur (vidéo uniquement), objectif fixe (pas de zoom), obligation de projeter dans l'obscurité.

Notre avis : de par leur encombrement, leur complexité et leur incapacité à traduire un signal informatique, ces vidéo-projecteurs ne sont pas destinés aux entreprises qui leur préfèreront à juste titre des modèles LCD ou DMD beaucoup plus pratiques. Ils restent cependant à l'heure actuelle la meilleure technologie pour une installation Home-Cinéma haut de gamme.


DMD (Digital Micromirror Device) ou DLP (Digital Light Processing)

Le DMD est un procédé exploitant la réflexion de milliers de petits miroirs inclinables montés sur des transistors. Les miroirs tournent pour réfléchir la lumière ou la bloquer. Ils sont montés sur un circuit électronique commandé par un signal électrique converti à partir du signal vidéo. Les micro-miroirs font le tri des couleurs et basculent sur leur axe pour réfléchir plus ou moins la lumière en direction de l'objectif.

Avantages : Qualité de l'image meilleure que le LCD (plus lumineux), pixels quasiment invisibles, luminosité et taux de contraste très bons, bonne uniformité de la lumière sur l'écran, noirs presque noirs, facilité d'installation, polyvalence.

Inconvénients : Qualité de l'image inférieure aux tri-tubes, modèles généralement moins compact et un peu plus chers que les LCD, même problème que ces derniers pour la faible espérance de vie de la lampe.

Notre avis : la technologie DMP est sans doute la technologie de l'avenir. Elle offre l'énorme avantage d'une polyvalence très avancée et convient aussi bien pour des présentations professionnelles que pour une installation Home-cinéma de très bonne qualité.


CONNECTIQUE ET PRATIQUE

Pensez à vérifier que le vidéo-projecteur comporte des entrées et sorties compatibles avec votre matériel vidéo et informatique, ou avec celui que vous vous comptez acquérir.

Si vous envisagez d'accrocher votre vidéo-projecteur au plafond (solution la plus pratique pour le Home-cinéma), choisissez un modèle qui supporte l'inversion d'image. En effet, le " fond " devra être fixé vers le haut (si vous souhaitez pouvoir utiliser la télécommande ), et vous risqueriez alors de devoir regarder votre film la tête en bas !


CONCLUSION

Pour toutes les utilisations, privilégiez autant que possible la luminosité, qui est un paramètre essentiel du vidéo-projecteur. Vous n'aurez plus par la suite la possibilité de l'améliorer, et une image de qualité fera vraiment toute la différence. Pour une installation Home-cinéma, il est peu probable que vous déplaciez régulièrement votre appareil, alors pensez à l'image avant de considérer son poids ou d'autres petits plus.

Bon film !

Découvrez l'univers informatique Avec Francky

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×