COMMENT CHOISIR SON AMPLIFICATEUR A/V

COMMENT CHOISIR SON AMPLIFICATEUR A/V ?


Pour votre installation Home-cinéma, un ampli A/V est nécessaire pour restituer un son 3D.
Equipé de décodeurs multi-canaux, il sépare le signal audio en provenance de la source en plusieurs canaux distincts qu'il redirige vers les enceintes. Polyvalent, il s'adapte aussi bien à une installation audio que vidéo complexe. Prenez le temps de consulter ce guide pour bien choisir l'ampli A/V qui transformera votre salon en véritable salle de cinéma !

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES
Les mots en italique possèdent des info-bulles.

Puissance
La puissance d'un amplificateur est exprimée en Watts (W). Si vous désirez une puissance sonore correcte, optez pour une puissance de sortie d'au moins 50W sur chaque enceinte (soit 5 x 50W). Pour un bon équilibre sonore, vérifiez bien que la puissance de sortie est la même pour chaque enceinte. Cette puissance pourra bien sûr être inférieure si la pièce est de petite dimension.
Pour une pièce de moins de 20 m2, une puissance de 5 x 30 W est ainsi suffisante.
Si votre salon approche des 50 m2, il faudra envisager une puissance d'au moins 5 x 80 W.
Au-delà (et pour les vrais passionnés), 5 x 100 semblent un minimum, surtout si vous disposez d'enceintes imposantes.

Conseil : si vous recherchez un amplificateur puissant (plus de 5x100W), assurez-vous que vos enceintes supporte une telle puissance.
Egalement, un mode d'écoute nocturne sera extrêmement pratique pour limiter automatiquement le volume du son en cas de " pic ". Pas de mauvaise surprise et un respect du voisinage !

Pré-amplificateur
Le pré-amplificateur assure la liaison entre la source audio/vidéo et l'amplificateur proprement dit. Tous les amplificateurs A/V en sont équipés en interne, et celui ci suffit généralement au plus grand nombre. Les audiophiles les plus exigeants préfèreront peut-être un pré-ampli externe pour un signal légèrement meilleur. Assurez-vous alors que votre amplificateur est équipé de prises dédiées à un pré-ampli.

Le convertisseur
Ce composant interne transforme le signal numérique en modulation analogique.
Un convertisseur CD est généralement en 16 bits, ceux des DVD en 20 bis mais atteignent parfois 24 bits. Un amplificateur muni d'un convertisseur N/A (ou D/A en anglais) 24 bits vous assurera une qualité de conversion supérieure. Avec de tels appareils, on frôle la perfection.

Tuner
Pour écouter la radio, de nombreux appareils intègrent un tuner RDS. La fonction RDS permettra de rechercher automatiquement vos canaux radio favori, une fonction " Texte " permettra de faire défiler le nom de l'artiste et de la chanson sur l'afficheur pendant l'écoute.


LA CONNECTIQUE

L'amplificateur A/V sera au centre de votre installation Home-Cinéma. Tous les autres appareils viennent s'y connecter, donc assurez-vous que l'ampli dispose de suffisamment de prises pour les accueillir.

Le caisson de grave
Un amplificateur A/V récent se doit d'être équipé d'une sortie pour caisson de grave qui peut seul renforcer les basses les plus profondes. La qualité sonore des graves dépendra largement de la qualité de votre appareil et de sa capacité à filtrer les basses fréquences (depuis un signal stéréo) ou à décoder un signal spécifique (depuis un signal 5.1 ou 6.1)

Les différentes prises
Avant de choisir un amplificateur, vérifiez qu'il dispose de prises adaptées à votre matériel actuel (enceintes, DVD, TV…)
N'espérez pas relier votre lecteur de DVD équipé de prises RVB à votre ampli si celui ci en est dépourvu ! De même, si votre téléviseur est équipé d'une sortie coaxiales, n'espérez pas la relier à un ampli qui ne serait pas muni d'une entrée de ce type.
Un ampli A/V doit proposer des entrées et sorties multiples et de différents formats (S-Vidéo, et optiques…).
Des entrées supplémentaires pour lecteur de cassette ou CD sont également appréciables.

Le câblage
N'économisez pas sur la qualité des câbles. Les bons câbles sont assez chers, mais leur qualité peut seule assurer un rendu sonore adéquat.
Les spécialistes conseillent de consacrer 5% du prix de votre installation Home-cinéma à l'achat de câbles, si possible avec connexions plaquées or. Cela peut paraître cher, mais vous ne pourriez profiter convenablement de votre installation avec un câblage médiocre.
Le format de ces câbles doit évidemment correspondre aux entrées et sorties de vos différents appareils.


LES DIFFERENTS FORMATS SONORES MULTI-CANAUX

Le nombre de décodeurs intégrés est un critère de choix très important qui déterminera largement le confort d'utilisation de l'appareil. Si les technologies les plus modernes ont un rendu évidemment supérieur, ne négligez pas les décodeurs plus anciens, souvent garants d'un rendu supérieur et économique pour les sources uniquement stéréophoniques (Cassettes VHS, CD…)

Les technologies classiques

Dolby surround
Le Dolby Surround utilise quatre voies distinctes : une voie mono centrale prédominante, deux canaux frontaux pour latéraliser la bande sonore. Le 4eme canal, dit de surround, est monophonique même s'il est distribué sur deux enceintes arrières. Le canal d'infra-grave n'est pas encodé dans le signal mais simplement produit par filtrage et addition des quatre canaux. C'est ce même codage qui est utilisé pour diffuser des films Surround en Nicam.

 

Dolby Pro-Logic
Le Dolby Pro Logic est une extension du décodage Dolby surround. Le décodeur Dolby Pro Logic ajoute une voie centrale qui reproduit typiquement les voix des acteurs. Ce système augmente également la séparation des voies de droites et de gauche.
Deux voies arrières reproduisent l'image sonore en trois dimensions.
Avec un tel décodeur, vous avons donc besoin de 5 enceintes pour un réel confort d'écoute.
Ce système est aujourd'hui dépassé depuis l'arrivée du Dolby Digital et du DTS, mais permet un son 3D à partir d'une simple source stéréophonique.

Les nouvelles technologies

Grâce au développement du DVD, le DTS et le Dolby Digital deviennent les nouveaux standards. Nous ne saurions trop vous conseiller d'opter pour un amplificateur A/V capable de décoder ces formats remarquables et dédiés au numérique.

Dolby Digital
Le Dolby Digital est un système de son numérique utilisant 5 canaux et basé sur un système de compression numérique très performant. Tous les canaux sont indépendants et large bande. Pour tirer correctement parti du Dolby Digital, vous devrez utiliser 5 enceintes et un caisson de basse.
Standard désormais utilisé pour tous les DVD, la plupart des disques laser et certains programmes d'émission hertzienne, il offre une excellente qualité de restitution du son, une véritable impression de 3D et des basses puissantes. Il équipe désormais les amplificateurs dès le milieu de gamme.

DTS
Le Digital Theater System est très proche du Dolby Digital. Son principal avantage est qu'il compresse beaucoup moins le signal - 4 fois moins - et numérise le son sur 20 bits au lieu de 16. Il offre ainsi une qualité de son légèrement meilleure mais au prix d'un débit nettement supérieur.
On lui a préféré le Dolby Digital en raison du volume inférieur de ce dernier, qui laisse donc plus de place pour l'image sur un DVD. De nombreux DVD proposent toutefois ces deux formats de décodage, et vous devrez choisir un ampli A/V polyvalent pour goutter ces deux technologies.

Dolby Pro Logic II
Cette deuxième version du Doby ProLogic se pose désormais en alternative économique au DTS, offrant un rendu 4.1 très performant et proche du 5.1. Qualité supplémentaire, sa compatibilité avec toutes les formes de signal stéréo (surround ou non) qu'elle se contente de décoder.

THX
Le THX n'est pas réellement un système de codage mais un label de qualité sonore créé par Lucasfilm, producteur de la série " La guerre des étoiles ". Lucasfilm décerne ce label THX au matériel de qualité supérieur seul capable de rendre un véritable son cinéma. Les tests subis par les équipements audio (amplis, enceintes…) sont tels que bien peu d'entre eux accèdent à la précieuse distinction.
Voir THX dans les caractéristiques d'un ampli est une preuve certaine de qualité, réservée à un matériel haut de gamme. Le prix est logiquement en conséquence.
Cette distinction se décline également en THX Select et THX Ultra, must de la qualité sonore accessible aux particuliers.

Et demain ?

6.1 et plus
Les nouvelles évolutions intègrent désormais une voie centrale arrière. C'est le cas notamment du Dolby Digital EX et du DTS ES.
Pour bénéficier de cette voie arrière, il faut que le support soit encodé avec le procédé en question. Malheureusement, vous n'aurez que peu de possibilité de goutter au son 6.1 , 7.1 ou 8.1 car rares sont les supports qui exploitent actuellement l'accès à ce format.
Par contre, choisir aujourd'hui un ampli A/V capable de décoder un nombre supérieur de canaux est l'assurance d'une évolution facilitée quand les standards changeront.

DTS Neo
A partir d'une simple source stéréophonique (surround ou non), le DTS Neo parvient à retranscrire 6.1 canaux : trois voies frontales, trois voies arrières et un canal grave.
C'est désormais le format idéal pour les bandes sons de type surround, encore les plus répandues. Supérieur au Dolby Pro Logic II qui exploite une technologie similaire mais en 4.1, le DTS Neo reste encore réservé aux modèles haut de gamme.


 AVIS

Si vous envisagez une installation Home-cinéma, choisissez votre ampli A/V avec autant de soin que votre écran (TV 16/9e, Rétroprojecteur ou vidéo-projecteur). Pour profiter d'un vrai son 3D, 5 canaux (DTS et/ou Dolby Digital) sont aujourd'hui un minimum.
Vous pourrez investir dans des enceintes par la suite, l'ampli exploitant sans problème un nombre restreint d'enceintes grâce à ses décodeurs intermédiaires (Dolby Surround, Prologic…)
Bon film !

Découvrez l'univers informatique Avec Francky

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site